Fort de leur expérience dans les biotechnologies, Franck Pradier et David Buet se lancent dans la production et la commercialisation d’engrais bio issus de l’élevage de chenilles. Inodores, simples à utiliser et à stocker, ces engrais sont particulièrement destinés aux agriculteurs biologiques et jardiniers amateurs. Les engrais sont issus des déjections des chenilles nourries avec des orties. « Cette méthode de production éco-responsable répond à la double demande des clients de se débarrasser des orties et d’obtenir de l’engrais biologique très efficace », soulignent les créateurs, qui estiment que le projet présente un potentiel de développement régional et national à long terme, avec la création d’une filière nouvelle.