Tourisme et économie, la LGV est un coup d’accélérateur pour notre territoire.

Dimanche 2 juillet, le TGV a effectué pour la première fois le trajet Paris – Saint-Malo sur la Ligne grande vitesse (LGV). Désormais à 2h15 de la capitale, Saint-Malo devient « la plage la plus proche de Paris », un slogan tout trouvé pour les professionnels du tourisme. C’est un atout supplémentaire quand on sait que la clientèle touristique malouine est composé, en grande partie, d’estivants originaires de la région parisienne. La réduction du temps de déplacement va favoriser les courts séjours et inciter les touristes à venir sur la côte sans voiture.

Mais ce gain de temps important va aussi bénéficier à l’économie locale. « Le TGV marche dans les deux sens » précise Claude Renoult, Président de Saint-Malo Agglomération. « Gagner 30 minutes de trajet, c’est important pour le développement économique ». Se rapprocher de Paris est une opportunité pour les entreprises. Le principal intérêt de la LGV se situe en termes de mobilité à une époque où on ne calcule plus en distance mais en temps de déplacement. Avec sa mise en service, les entreprises locales vont pouvoir voir leur compétitivité s’améliorer et leurs marchés s’élargir à l’échelle nationale voire internationale.


Beaucoup de monde était présent à l’arrivée du
1er TGV à Saint-Malo en 2h17!

Il était 14 h 13 hier quand le TGV inaugural a fait
son entrée en gare de Saint-Malo.

Des animations à bord du train et à l’arrivée en gare de Saint-Malo ont été organisées pour marquer le coup.